Mélanie Chappuis, Un thé avec mes chères fantômes

   

 

Melanie chappuis Mélanie nous invite, après ses chères fantômes, à prendre à notre tour un thé en son, enfin, en leur manoir «(enc)hanté» (ce calembour-là est de Mélanie même). En fait de collation, c'est une infusion intense et revigorante à la fois qu'elle nous sert et qui embaume notre lecture d'arômes tour à tour légers et chargés, mais toujours pénétrants. Un thé sucré au miel de son style délicieux, avec un nuage de fantaisie duquel on peine à descendre, une boisson spirituelle, dans toute l'acception du terme. Et c'est à l'heure de partir (déjà...) qu'on s'aperçoit combien on a été remués, notre hôte n'y étant pas allée avec le dos de la cuillère, mais aussi qu'on a fini par boire la tasse, submergés par toutes sortes d'émotions. Une lecture aussi nécessaire qu'un nécessaire à thé, même pour celles et ceux qui pensent que les fantômes, fussent-ils déclinés au féminin, ce n'est pas... leur tasse de thé !


Un the avec

Les commentaires sont clôturés