Abigail Seran, Jardin d'été

Abigail seranJardin d ete

 

Mon avis sur "Jardin d'été", d'Abigail Seran,

éd. Luce Wilquin, 2017.

http://www.wilquin.com/wp-content/uploads/2017/…/532blog.jpg


 

Ce "Jardin d'été", dans lequel Abigail Seran nous convie, renferme en fait plusieurs jardins, certains déjà en fleurs, d'autres en bourgeons prometteurs, d'autres encore en friche depuis longtemps... 
Au fil de la promenade, on croisera, on suivra des personnages attachants, tous issus de la même famille et qui nous inviteront à humer telle rose fraîchement épanouie, à cueillir telle autre pour l'offrir, avant qu'elle ne flétrisse, à qui elle est destinée depuis toujours ; nous serons amenés à regarder, à écouter pousser, mais aussi à nettoyer des parcelles de vie des herbes mauvaises et des cailloux durs comme peut l'être l'envahissante rancoeur. 
Autant de parcours dévoilés sans être violés, autant de jardins secrets qu'on traverse sans les piétiner, en adoptant le pas subtil de l'auteur. 
Une promenade certes pas de tout repos pour le lecteur attentif, mais une promenade de santé, c'est sûr, qui pourra contribuer, qui sait ? à soigner le présent et guérir du passé.
"Il faut cultiver notre jardin", écrit Voltaire. La dernière phrase de "Candide" pourrait bien alors, se dit-on en refermant le roman d'Abigail Seran, commencer notre prochain livre, celui qui n'appartient qu'à nous


 

Les commentaires sont clôturés